Couilly Pont-aux-Dames
Site officiel de la Mairie

Couilly Pont-aux-Dames
Site officiel de la Mairie

Couilly Pont-aux-Dames
Site officiel de la Mairie

Couilly Pont-aux-Dames
Site officiel de la Mairie

Couilly Pont-aux-Dames
Site officiel de la Mairie

Couilly Pont-aux-Dames
Site officiel de la Mairie

 

Les différents types d’eaux usées (= effluents)

Deux types d'eaux usées peuvent être collectées : les eaux domestiques, les eaux industrielles :

  • Les eaux usées domestiques proviennent des maisons d’habitation : eaux ménagères issues des salles de bains et des cuisines composées notamment de graisse (huile de cuisine, savon, lessive), de matières flottantes (épluchures de légumes, cheveux...),
  • Les eaux vannes provenant des toilettes (matières fécales, papier toilette...)
  • Les eaux industrielles diffèrent selon l’activité des établissements (mécanique, agro-alimentaire...) :
  • Les eaux de lavage (nettoyage de cuves, des machines de production, des sols...).

La collecte des eaux usées

La collecte consiste à évacuer les eaux usées par un système de canalisations enterrées constituant un réseau.

Actuellement, on utilise deux types de réseau :

  • un réseau unitaire qui collecte les eaux de pluies et les eaux usées
  • un réseau séparatif qui collecte séparément les eaux usées.

L’objectif est de favoriser le développement des réseaux séparatifs. En effet, l’apport d’eau pluviale constitue un apport supplémentaire important que la station d’épuration devra traiter in fine, pouvant l’amener inutilement (les eaux pluviales n’ont pas à subir un tel traitement) au-delà de ses capacités, pouvant amener à un débordement dans le Grand-Morin.

separatif

 

Le traitement des eaux usées

Les eaux usées domestiques contiennent de nombreux éléments polluants : graisses, déchets alimentaires, détergents, sels... Acheminées vers une station d’épuration, elles doivent subir plusieurs phases de traitements afin de les rejeter dans le milieu naturel.

La gestion des boues

Le traitement des eaux usées permet d’obtenir une eau épurée mais également des résidus en grande quantité (les boues), qu’il faut traiter.

 

La station d’épuration de Martigny : mode d’emploi et différentes étapes

Prétraitements :

Elimination des déchets facilement séparables

  1. Arrivée des eaux usées et dégrillage Les eaux usées arrivent dans une cuve étanche (5 mètres de profondeur) en traversant un panier de dégrillage qui retient les plus gros déchets (serpillères, morceaux de bois, gravats, cannettes,...) pour ne pas boucher les pompes.
  2. Tamisage Le tamisage permet d’éliminer les plus petits déchets. Toutes les particules au dessus de 2mm sont retenues au niveau du tamis rotatif. Seule l’eau et la graisse ainsi que le sable passent à travers.
  3. Compactage des déchets du dégrillage Les déchets récupérés par le tamis sont comprimés pour égoutter l’eau des déchets avant de les évacuer dans une poubelle d’ordures ménagères.
  4. Dégraissage et dessablage Dégraissage ou déshuilage : l’eau passe ensuite dans une cuve, appellée le dégraisseur, ^ù sont injectées des fines bulles d’air qui vont transformer les graisses et huiles en une forme de mousse graisseuse qui sera raclée, puis évacuée dans une autre cuve servant de stockage. Au niveau du dégraisseur est mis en place un préleveur d’échantillon afin d’analyser la quantité de pollution (mg/l) qui rentre dans la station. Dessablage : les petites particules de sables contenues dans l’eau, vont quant à elles couler au fond du dégraisseur. Une pompe va pomper ce sable et il sera stocké dans une cuve.

Le stockage de mousses graisseuses et le sable sont ensuite pompés par un camion et transportés vers une usine de traitement spécialisée.

Transformation de la pollution

  1. La zone de contact C’est un bassin où les eaux une fois dégraissées vont être mises en contact avec des bactéries afin de favoriser le début du traitement d’épuration.
  2. Le bassin d’aération Le bassin d’aération permet de cultiver des bactéries. Les turbines fournissent l’oxygène nécessaire au bon développement des bactéries et assurent le mélange liquide (pollution + bactéries) qui prend la forme de flocons de couleur brune appelée la boue.

La clarification

  1. Le clarificateur Dans ce bassin, l’eau épurée est séparée de la boue par le principe de la décantation (ex : dans un verre d’eau, en ajoutant de la terre et en mélangeant, la terre fini par décanter au fond du verre. L’eau redevient claire). L’eau clarifiée est évacuée vers le milieu naturel (le Grand-Morin). Le clarificateur qui est de forme conique permet de recueillir la boue. Elle est alors évacuée aujourd’hui vers un silo de stockage avant son évacuation vers une plateforme de compostage. Le compost obtenu à partir d’un mélange de boues et de déchets verts est ensuite utilisé comme fertilisant sur des parcelles agricoles. Le syndicat intercommunal d’assainissement a réalisé l’investissement d’un système d’asséchage des boues, afin de réduire les volumes, récupérer encore davantage d’eau et permettre leur utilisation plus performante.